vendredi 16 mars 2012

Tribu Krépue






































Nappex : nappy extrémiste

9 commentaires:

Mella a dit…

Du coup, je suis allée googeliser le mot "nappex" et je suis tombée sur une lettre ouverte aux nappy extrémistes: WTF!!

Bon, on n'a pas fini de se déchirer sur le sujet. Ce qui est bon signe, car ça veut dire que ça n'a pas juste été un phénomène de mode (ou alors c'est un phénomène qui dure, qui dure)

Mella a dit…

Et en second lieu, je suis allée rechercher la chronique de Katia Barrilot.

Ben, pour le coup, je suis prête à assumer le statut de nappex en la traitant de pauvre fille qui ferait tout pour grappiller quelques secondes d'antenne ; apparemment la perruque lisse ne se suffit pas.

Mélanine a dit…

Ce qui est marrant avec cette affaire de nappex c'est qu'il y a BEAUCOUP plus d'extrémistes du cheveu lisse que du cheveu crépu.

Et ces extrémistes du cheveu lisse n'utilisent pas internet pour s'exprimer parce qu'en réalité elles sont absolument partout et constituent la majorité de la gente féminine noire : si c'est pas ta mère c'est ta sœur, sinon c'est ta copine, ta collègue, ta grand-mère, ta voisine, la coiffeuse...avec leur éternelle question : quand est-ce que tu vas faire quelque chose avec tes cheveux ?

L'intervention de Katia Barillot montre aussi cet extrémisme pour le cheveu lisse

Mouli a dit…

Excellent! Le "NAPPEX!" final m'a achevé!!!

Anonyme a dit…

Perso, je défrise mes cheveux, et très honnêtement je le fais pour mon propre compte car j'aime ma tête avec les cheveux lisses (je sais de quoi je parle car je les ai eu crépu), c'est un choix esthétique, ni plus ni moins, je n'y suis pas accro et j'en prends beaucoup soin, d'ailleurs la repousse ne me dérange pas je sais la bien. Sans vouloir jouer les victimes, être une femme noire(naturelle, défrisée ou tissée) n'est pas chose facile avec tous les préjugés qui existent sur les femmes noires, donc si entre nous il n'y a aucune solidarité (attention, je ne parle pas de communautarisme), aucun soutien et qu'on préfère se diviser plutôt que de s'unir contre les préjugés disgracieux et ben c'est que nous n'avons rien compris à la vie...malheureusement! Néanmoins, je ne comprends pas toute cette propagande autour des cheveux naturels, si les afro-américains n'avaient pas lancé le mouvement il ne se serait rien passé en France (sans les afro-américains je me demande comment les moutons que nous sommes ferions pour vivre). Je trouve ça hypocrite de dénigrer le défrisage alors que l'on sait depuis belle lurette qu'il s'agit d'un produit chimique (qui peut être très dangereux s'il est mal utilisé et si les cheveux ne reçoivent pas de soins post défrisage) alors que vous l'utilisiez sans problème auparavant. D'ailleurs quand vous vous défrisiez les cheveux, aviez-vous l'impression de renier vos origines ou votre "négritude"? Si oui, c'est qu'il s'agit d'un problème psychologique et non esthétique ou social et que pour certaines le retour au naturel est un moyen de se rassurer sur ce qu'elles sont, de se prouver quelque chose...dommage! Perso, dans ma famille certaines on les cheveux naturels depuis fort longtemps et il n'y a jamais eu de débats ridicules sur "l’aliénation" de la femme noire par le défrisage ou je ne sais quoi, si elles ont arrêté c'est parce que le défrisage ne convenait pas à leurs cheveux, sans plus. Ce n'est pas parce qu'on est défrisée qu'on renie ses origines (c'est la meilleure celle là!), ce n'est pas parce qu'on arbore un afro, qu'on est incollable sur la traite négrière (soyons réalistes). J'aime les femmes noires dans leur diversité, celles qui assument leurs cheveux naturels, celles qui assument leurs cheveux défrisés, celles qui assument leurs cheveux tissées en plus si c'est joli, tant mieux pour elles. Il ne me viendrait jamais à l'esprit de dénigrer une nana avec les cheveux naturels (malheureusement certaines ont été victimes de mauvaises langues et mauvais regards...mais il n'est pas futé de rendre la pareille), dans ces cas-là je dénigre aussi mes tantes, mes cousines ou mes grandes tantes et le pire ma grand mère!!! Que ma famille me renie sur le champ lol!
Enfin, du moment qu'on est en accord avec soi-même et libre de ses choix, on n'a pas à tenir compte (même si ce n'est pas facile) des remarques désobligeantes de certains couillons! Sérieusement "les nappy girls" arrêtez,de faire des clans comme ça, car ça fait très "secte" et quand je lis des commentaires comme "bienvenue parmi nous" en parlant d'une nana qui s'est "big chopée" ben ça effraie! Nous les noirs nous sommes suffisamment divisés comme ça, il serait dommage que les femmes noires en rajoutent pour une histoires de cheveux, nous valons mieux que ça...enfin j'espère ;-)
Ps: dsl pour ce long post

Mélanine a dit…

@Anonyme : prière de se munir absolument d'un peu de sens de l'humour et d'auto-dérision avant de monter sur ses grands chevaux :-D

C'est pourquoi le "nappex" de la fin minimise voire annule tout ce qui a été dit auparavant :-)

Bounty Monogatari a dit…

Par rapport à ce que tu as répondu à Mella, quand j'étudiais au Japon, j'ai halluciné le jours ou l'autre femme noire résidant à Kyoto à l'année (en gros, j'ai croisé 3 autres Noirs)m'a demandé en insistant pourquoi je ne medéfrisais ni ne me faisais faire des tresses. Et moi qui pensais que pour une fois je pourrais faire ce que je voulais sans me prendre de commentaires...

Sinon à la base, je venais commenter ici parce que je n'arrive pas à t'envoyer un mail.

Je suis en train de rédiger un billet sur les nappy et voulais te demander l'autorisation d'utiliser un ce strip. Serait-ce envisageable?

Mélanine a dit…

Coucou Bounty Monogatari,


Merci de l'intérêt porté aux démêlés de mélanine.

Alors oui tu peux utiliser un de mes strips sur ton blog pour illustrer ton propos, à la condition de mentionner que je suis l'auteur (Annick K) et de mettre un lien sur mon blog en évidence, tout simplement.

Je ferai un tour sur ton blog qui a l'air bien sympathique,

A bientôt,

Bounty Monogatari a dit…

Merci beaucoup! C'est très gentil à toi!

A tout bientôt!